1 - LES COURS ITALIENNES

L'idée d'une rinascita correspond à un courant orienté vers un retour à l'éducation classique, entraînant une impression exaltante de renouveau touchant aussi bien la morale que les activités politiques et artistiques. Ce mouvement se répand grâce aux princes et aux papes, mais également grâce aux doges, banquiers, marchands et clercs. Ces grands mécènes ont inauguré et financé les "collections", à l'origine de nos archives modernes, pour s'approprier l'histoire.
Les cours, avec leur soif de nouveauté, de reconnaissance et leur amour de la "magnificence", jouent un rôle clef dans la diffusion et le développement des idées de la Renaissance. On mesurait la puissance d'une cour à sa faculté de recruter les meilleurs individus, des généraux aux musiciens étrangers, et de conserver leurs services aussi longtemps qu'elles en avaient besoin.
Se substituant alors à l'image erronée du "génie de la Renaissance", se dessine le protrait de l'artiste courtisan, du peintre, architecte ou sculpteur souvent itinérant, voyageant de cour en cour pour proposer ses services, assujetti aux conditions matérielles et au bon vouloir du prince.

Fermer la fenêtre X